Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La défaite oubliée

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>

Nous retournons sur les lieux de nos premiers articles du blog.

En effet, en septembre 2009, nous préparions notre bicentenaire de la Campagne de France ainsi que l'étude des combats de Fère-Champenoise du 25 mars 1814.

 

Campagne de France 1814 (01)

 

La colonne érigée à la mémoire des 4 victoires a, depuis 2009, été nettoyée pour retrouver sa blancheur.

 

Campagne de France 1814 (02)

 

 

Campagne de France 1814 (03)

 

 

Campagne de France 1814 (04)

 

 

Campagne de France 1814 (05)

 

 

Campagne de France 1814 (06)

 

 

Campagne de France 1814 (07)

 

 

Campagne de France 1814 (08)

 

 

Campagne de France 1814 (09)

 

 

Campagne de France 1814 (11)

 

 

Campagne de France 1814 (10)

 

 

Campagne de France 1814 (12)

 

 

Campagne de France 1814 (13)

 

 

Campagne de France 1814 (14)

 

 

Campagne de France 1814 (15)

 

 

Campagne de France 1814 (16)

 

 

Campagne de France 1814 (23)

 

A gauche, la route de Paris, à droite, l'ancienne route de Château-Thierry située au carrefour de la ferme de La Dorgeatrie où se sont positionnées les troupes de Napoléon au début de la bataille de Montmirail - Marchais-en-Brie, le 11 février 1814. 

 

Ce combat est décrit en détail par Alain GRUMELART dans son livre : " LA BATAILLE DE MONTMIRAIL ".

 

Campagne de France 1814 (18)

 

Le printemps nous accompagne au cours de notre balade du 15 mars 2014 à travers l'histoire.

 

Campagne de France 1814 (21)

 

La Dorgeatrie.

 

Campagne de France 1814 (19)

 

 

Campagne de France 1814 (17)

 

Ancienne route de Château-Thierry.

 

Campagne de France 1814 (20)

 

 

Campagne de France 1814 (22)

 

 

Campagne de France 1814 (25)

 

MONTMIRAIL-EN-BRIE.

 

Campagne de France 1814 (26)

 

Plaque à la mémoire de Dominique LARREY, chirurgien en chef de la Grande Armée.

 

Campagne de France 1814 (28)

 

 

Campagne de France 1814 (27)

 

Entrée du couvent de Montlean.

 

Campagne de France 1814 (29)

 

Le couvent de Montlean.

 

Campagne de France 1814 (30)

 

 

Campagne de France 1814 (24)

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

Fère-Champenoise, le 15 mars 2014.

C'était la commémoration du bicentenaire de la campagne de France de 1814, avec les Hussards de Lasalle et l'Union Musicale de Suippes.

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (01)

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (02) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (03)

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (04) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (05)

 

Un grand moment d'émotion.

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (11) Didier Simonnet

 

Dépôts de gerbes par messieurs Gérard GORISSE ( maire de Fère-Champenoise ) à gauche et Guy CARRIEU à droite.

Monsieur CARRIEU avait donné, le 18 juin 2011, une conférence La parade du tsar Alexandre 1er en 1815 au Mont-Aimé, dans la magnifique salle Wogner de la commune de Vertus ( Marne ).

 

http://www.la-defaite-oubliee.com/article-vertus-marne-78755323.html

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (06) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (07)

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (08) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (09) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (10) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (12) Didier Simonnet

 

Le texte de son allocution dans la main droite, monsieur Daniel LAPRUN, président de l'association Mémoire Fertonne, en compagnie du maire de Fère-Champenoise.

 

http://memoire-fertonne.chatloupe.org/

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (13) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (14) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (15) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (16) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (17) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (18) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (19) Didier Simonnet

 

De gauche à droite : Claude HARDY, maire honoraire ; Gérard GORISSE, maire actuel de Fère-Champenoise ; Daniel LAPRUN, président de Mémoire Fertonne. 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (20) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (21) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (22) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (23) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (24) Didier Simonnet

 

 

Fère-Champenoise - 15 mars 2014 (25) Didier Simonnet

 

 Monsieur Gérard GORISSE, maire de Fère-Champenoise.

 

 

Fere-Champenoise---15-mars-2014--26--Didier-Simonnet.jpg

 

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - Fère-Champenoise 1814

Officiers de la Grande Armée ( Didier Simonnet )--------

 

Sous l'Empire, la reconstitution de carrière permet de déterminer le montant de la pension de retraite du combattant. 

Elle peut inciter les autorités militaires à faire preuve de la plus grande humanité envers les vieux soldats.

Tel est le cas du capitaine Jean FOURREAU, né le 26 juillet 1743.

Ex commandant de la place de Macé ( commune de Plessis-les-Tours, Département d'Indre-et-Loire ), il jouit, en 1810, d'un traitement de réforme de 600 francs.

En exécution du décret impérial du 14 septembre 1810, le capitaine FOURREAU, réformé, fait l'objet d'un rapport daté du 31 octobre 1810 à Tours et signé par le général BONNARD.

Ce général commande la 22ème division militaire.

La proposition faite d'après les dispositions du titre III du décret impérial du 14 septembre 1810 est la suivante :

" Cet officier mérite à tous égard, vu son grand âge ( plus de 67 ans ), ses services et blessures, d'obtenir de la bienveillance du gouvernement sa pension de retraite, sans laquelle il se trouverait dans la plus affreuse misère ".

 

Officiers de la Grande Armée ( Didier Simonnet )------

 

Par le décret impérial du 6 juin 1811, sa solde de retraite est fixée à 600 francs.

La reconstitution de carrière est la suivante :

service effectif : 27 ans et 5 mois ;

temps de réforme : 9 ans et 2 jours ;

campagne de guerre : 5 ans.

Au total, 41 ans, 5 mois et 2 jours.

Cette reconstitution de carrière d'une grande précision est pour le moins inattendue dans la mesure où le rapport daté du 31 octobre 1810 donne quelques informations sur l'état de santé du capitaine FOURREAU :

" Très usé par l'âge " ;

" Cet officier est dans l'impossibilité de donner d'après sa mémoire une déclaration exacte et sincère de ses services, ses facultés ne lui permettent point de donner au général inspecteur une pareille pièce ".

 

NB : Le rapport du 31 octobre 1810 est consultable, dans son intégralité, au service historique de la Défense situé dans le château de Vincennes ( Val-de-Marne ).

 

Officiers de la Grande Armée ( Didier Simonnet )-----

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La Reconstitution historique

Avant notre retour à YERRES en région parisienne, nous jetons un dernier regard sur les MARAIS DE SAINT-GOND, si souvent évoqués dans notre blog.

Il nous revient en mémoire que la Garde nationale qualifiée trop souvent à tort de " bourgeoise " était d'abord et avant tout une Garde citoyenne.

Pour s'en convaincre, il suffit de lire ou de relire la loi du 29 mai 1795 ( 10 Prairial an 3 ) qui dispense, sur leur propre déclaration, les Artisans, Journaliers et Manouvriers du service dans la Garde nationale.

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 10

 

" LA CONVENTION NATIONALE, après avoir entendu son comité militaire,

Considérant combien sont précieux les momens de cette classe utile de citoyens qui ne vivent que du travail de leurs bras, et combien on doit en ménager l'emploi dans les circonstances pénibles où il faut tout le salaire de l'ouvrier le plus assidu pour subvenir à ses besoins et ceux des siens ;

Considérant que chaque instant qui serait plus long-temps soustrait à leurs occupations journalières, enleverait à beaucoup de familles une partie de la seule ressource qu'elles aient pour exister ; et voulant, autant qu'il est en son pouvoir, venir au secours des citoyens peu fortunés, et les mettre à même de ne pas négliger les devoirs que la nature et la société leur imposent envers leur famille,

DECRETE que les citoyens les moins aisés parmi la classe des artisans, journaliers et manouvriers, pourront, à compter de ce jour, se dispenser de faire le service dans la garde nationale : à cet effet, ceux d'entre eux qui vont voudront profiter de cette faculté, en feront leur déclaration à l'état-major de leur section, qui veillera à ce qu'ils ne soient point compris dans le contrôle des compagnies, ni commandés pour aucun service. " ( I.B.150, n;°877. )

Les lois révolutionnaires sur la Garde nationale n'ayant pas été abrogées sous le Consulat et l'Empire, le Garde national peut, à sa demande, se retirer dans ses foyers sans être inquiété par la justice.

Il existe bel et bien un droit de retrait pour le Garde national, à l'époque de NAPOLEON.

Un droit de retrait qu'il ne faut pas confondre avec le droit de remplacement existant dans les lois sur la conscription et la Garde nationale.

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 05

 

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 02

 

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 07

 

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 01

 

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 11

 

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 12

 

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 08

 

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 03

 

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 09

 

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 04

 

 

MARAIS DE SAINT-GOND ( Didier Simonnet ) 06

 

 

Sur ces dernières images prend fin notre balade du 7 juillet 2013.

 

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - Fère-Champenoise 1814

Notre route croise une fois de plus le village de CHAMPAUBERT.

 

 

CHAMPAUBERT 10 Février 1814 ( Didier Simonnet ) modifié-1

 

 

Champaubert , l'église ( Didier Simonnet )

 

Visite autour de l'église de CHAMPAUBERT.

 

 

Champaubert , le cimetière ( Didier Simonnet )-

 

 

Champaubert ,famille Poisson-Crochet

 

 Comme au cimetière de CHIGNY-Lès-ROSES, notre historien Eric POISSON retrouve, à CHAMPAUBERT, quelques parents lointains.

 

 

Champaubert , le cimetière ( Didier Simonnet )--

 

Mathilde POISSON sa fille eut un choc, en découvrant la tombe de Mathilde POISSON...

 

Champaubert , le cimetière ( Didier Simonnet )-----

 

 

Champaubert , le cimetière ( Didier Simonnet )---

 

 

Champaubert, Victorine CROCHET

 

Mlle Crochet a su, à une époque, ferrer le Poisson.

 

 

Champaubert , le cimetière ( Didier Simonnet ) Coquelicots

 

 

Champaubert , le cimetière ( Didier Simonnet )----

 

 

CHAMPAUBERT , vieille fenêtre ( photo Didier Simonnet )

 

 

Champaubert , le cimetière ( Didier Simonnet )

 

 

Champaubert , maisons du village

 

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

Nous quittons la Montagne de Reims pour nous rendre à THIBIE.

 

 

THIBIE ( Marne ) Carte

 

 

THIBIE, l'église ( Didier Simonnet )

 

THIBIE, église Saint-Symphorien.

 

 

THIBIE, sépulture d'Alexis COLLARD ( 1789-1861 )

 

 

Sépulture d'Alexis COLLARD.

 

 

THIBIE, sépulture d'Alexis COLLARD ( 1789-1861 )-

 

Alexis COLLARD.

 

THIBIE, église Saint-Symphorien ( Didier Simonnet )

 

 

THIBIE, église Saint-Symphorien ( Didier Simonnet )-

 

 

THIBIE, église Saint-Symphorien ( Didier Simonnet )--

 

 

THIBIE, église Saint-Symphorien ( Didier Simonnet )---

 

 

THIBIE, interieur de l'église ( Didier Simonnet )

 

 

THIBIE, interieur de l'église- ( Didier Simonnet )

 

 

THIBIE, l'orgue de l'église ( P HERARD )-

 

 

THIBIE, l'orgue de l'église ( P HERARD )

 

 

THIBIE, le vieil orgue ( Didier Simonnet )

 

 

Thibie,l'église--- ( Didier Simonnet )-

 

 

THIBIE, l'église ( Didier Simonnet )-

 

 

THIBIE, l'église ( Didier Simonnet )---

 

 

THIBIE, l'église ( Didier Simonnet )----

 

 

THIBIE, l'église ( Didier Simonnet )--

 

 

THIBIE, le cimetière, Mathilde et Justine

 

 

Thibie,l'église--- ( Didier Simonnet )

 

 

THIBIE, souvenir 2 nov 1914

 

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - Fère-Champenoise 1814

Après avoir quitté AMBONNAY, nous entrons dans le village de LOUVOIS.

 

LOUVOIS---

 

Au bout de la rue principale se dresse un petit château qui a été édifié, pendant la première partie du XIXème siècle, sur les fondations de l'ancien château de Michel le Tellier. 

 

LOUVOIS, château de Michel LE TELLIER, ministre de LOUIS X

 

L'ancien château ayant appartenu à Michel Le Tellier, marquis de Barbezieux, secrétaire d'Etat à la guerre du roi Louis XIV, fut saisi, durant la Révolution, comme bien national, mais ne sera démantelé qu'à partir des années 1820, après avoir connu plusieurs propriétaires.

L'actuel pavillon plus modeste a été édifié sur les fondations de l'ancien château. 

 

LOUVOIS, château de Michel LE TELLIER, ministre d-copie-1

 

Le château de LOUVOIS dans son aspect d'origine. 

 

 

LOUVOIS

 

 

LOUVOIS-

 

 

LOUVOIS-- ( Didier Simonnet )

 

Après notre visite de LOUVOIS, nous quittons les abords de la Montagne de Reims et nous nous dirigeons au Sud, vers la petite commune de THIBIE, située près de GERMINON, non loin du fameux champ de bataille de FERE-CHAMPENOISE.

 

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

Nous partons à la découverte des rues et ruelles d'AMBONNAY ainsi qu'à la rencontre d'un Grognard de Napoléon, héros de Waterloo.

 

AMBONNAY, une visite de la ville ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY, Louis Claude PIERRE ( Didier Simonnet )

 

La stèle à la mémoire de Louis Claude PIERRE, Grognard de Napoléon 1er.

 

 

AMBONNAY, Louis Claude PIERRE, Grognard de Napoléon ( 1789

 

A la mémoire de Louis Claude PIERRE, décédé à AMBONNAY le 4 avril 1862 dans sa 74ème année.

Epoux de Henriette BARANCOURT.

Chevalier de la légion d'honneur du 14 septembre 1813.

Il fit les campagnes :

d'Espagne 1809-1810-1811-1812.

d'Allemagne 1813-1814

et de Waterloo 1815.

Ancien Maire de cette commune.

Bon époux et bon père.

 

AMBONNAY, Henriette BARANCOURT veuve de Louis PIERRE

 

Proche de la stèle de Louis Claude PIERRE, la tombe de sa femme Henriette Clémentine BARANCOURT.

 

 

AMBONNAY, Henriette BARANCOURT veuve de Louis PIERRE-

 

Henriette BARANCOURT, veuve de Louis PIERRE, décédée le 4 août 1877, agée de 85 ans.

Elle emporte les regrets de ses enfants et petits-enfants.

 

Et près de ses père et mère, Alexandrine PIERRE, décédée à Châlons le 21 mars 1877, agée de 51 ans. 

 

( Henriette et Louis PIERRE ont eux 3 filles : Alexandrine, Marie-Louise et Antoinette-Joséphine )

 

AMBONNAY, Augustin BARANCOURT ( Didier Simonnet )

 

Et d'autres membres de cette grande famille...

Augustin BARANCOURT est le demi frère d'Henriette Clémentine BARANCOURT.

 

AMBONNAY, Henriette BARANCOURT veuve de Louis PIERRE--

 

Clémence Julie Rose MARCHAND (20 octobre 1866 - 15 mai 1949) est l'épouse d'Aristide Charles PRIN (20 aout 1866 - 3 juillet 1952).

Quant à Aristide Charles PRIN, il est le petit-fils de Marie Louise PIERRE, l'une des filles de notre Grognard Louis Claude PIERRE et de Henriette Clémentine BARANCOURT.

 

Après cette passionnante étude généalogique  , nous continuons notre visite autour de l'église Saint-Réol d'AMBONNAY.

 

AMBONNAY,visite du cimetière ( Didier Simonnet )

 

Houlala !!! La généalogie, ça donne mal à la tête !!!

 

 

AMBONNAY, l'église ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY, l'église- ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY, Henri QUENARDEL 1879-1968 ( Didier Simonnet )

 

Nous parlons beaucoup des églises mais rarement de leurs curés.

Une petite pensée à Henri QUENARDEL (1879-1968) curé d'AMBONNAY de 1923 à 1961.

 

AMBONNAY, Henri QUENARDEL 1879-1968- ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY, l'église-- ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY, l'église ( Didier Simonnet )-

 

 

AMBONNAY, la charette et le chat ( Didier Simonnet )

 

Une vieille charette dans le coin du cimetière.

 

 

AMBONNAY, la charette et le chat- ( Didier Simonnet )

 

Et le chat inquiet sur la roue.

 

 

AMBONNAY, rue principale- ( Didier Simonnet )

 

Une petite visite d'Ambonnay sous ce magnifique ciel bleu de juillet.

 

 

AMBONNAY, plan historique ( Didier Simonnet )

 

Nous nous attardons sur les explications historiques de la ville. 

 

 

AMBONNAY, une rue ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY, cadran solaire ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY, la fontaine ( Didier Simonnet )

 

Une fontaine édifiée en 1865.

 

 

Ambonnay, portail, cadran solaire et fontaine

 

 

AMBONNAY, portail ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY, une visite de la ville ( Didier Simonnet )-

 

 

AMBONNAY,la stèle- ( Didier Simonnet )

 

La stèle.

 

AMBONNAY, une visite de la ville ( Didier Simonnet )--

 

 

AMBONNAY,la stèle détail ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY,la stèle---- ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY,la stèle-- ( Didier Simonnet )

 

 

AMBONNAY, Carte ( Didier Simonnet )

 

Nous quittons AMBONNAY pour nous rendre à LOUVOIS.

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

Après VERZY, nous nous rendons à TREPAIL, village natal du général Nicolas ABBE.

 

TREPAIL ( carte )

 

 

Trépail, Kigribouille à la gare

 

Arrivé par le train, Kigribouille descend à la gare de TREPAIL, son guide napoléonien sous le bras, à la recherche de la demeure du baron Louis Jean Nicolas ABBE, général de NAPOLEON, né à TREPAIL en 1764, décédé à CHÂLONS-sur-MARNE en 1834. 

 

TREPAIL- 7 juillet 2013-------

 

 

TREPAIL- 7 juillet 2013------

 

Plaque à l'adresse où est né le Baron Général ABBE.

 

TREPAIL, général ABBE

 

 

Nous visitons le charmant village de TREPAIL.

 

 

TREPAIL

 

TREPAIL la mairie .

 

 

TREPAIL- 7 juillet 2013

 

 

TREPAIL- 7 juillet 2013-

 

TREPAIL salle de réunions.

 

 

TREPAIL- 7 juillet 2013--

 

 

TREPAIL- 7 juillet 2013---

 

TREPAIL salle des fêtes.

 

 

TREPAIL- 7 juillet 2013----

 

 

TREPAIL- 7 juillet 2013-----

 

 

TREPAIL,école de garçons

 

Ecole des garçons.

 

 

TREPAIL,école des filles

 

 

Ecole des filles.

 

 

TREPAIL,école infantine

 

La maternelle appelée autrefois "école infantine".

 

 

TREPAIL, façade de la mairie

 

Mairie.

 

 

TREPAIL, la poste-

 

La poste.

 

 

TREPAIL, la poste

 

 

TREPAIL, façade de la poste

 

 

TREPAIL, façade d'une maison bleue

 

 

TREPAIL, la mairie et la poste

 

La mairie et la poste.

 

TREPAIL, l'église

 

L'église

 

TREPAIL,oeuvre sur le mur de la mairie

 

Représentation de l'église de TREPAIL sur le mur de la mairie.

 

 

TREPAIL, salle des fêtes et salle de réunions

 

La salle des fêtes et la salle de réunions.

 

 

TREPAIL, plan touristique et commercial

 

Et, pour vous repérer dans TREPAIL, le plan du village.

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

Petite halte au village de VERZY, situé entre le vignoble Champenois et la forêt de la Montagne de Reims.

 

VERZY---Marne---vue-generale-du-village.jpg

 

 

VERZY ( Marne ) Didier Simonnet

 

 

VERZY ( Marne ) Bloc de carrière

 

Les carrières de VERZY.

 

VERZY ( Marne ) Didier Simonnet--

 

 

VERZY ( Marne ) Didier Simonnet---

 

 

VERZY, les carrières

 

VERZY ( Marne ) Didier Simonnet-----

 

 

VERZY ( Marne ) Didier Simonnet------

 

 

VERZY ( Marne ) Didier Simonnet-------

 

 

VERZY ( Marne ) Didier Simonnet----

 

 

VERZY ( Marne ) Didier Simonnet- Site des Faux

 

Le site des Faux de Verzy, un environnement à découvrir.

 

VERZY (Didier Simonnet)

 

Eglise de Verzy.

 

VERZY, gare des CBR ( Dessin Didier Simonnet )

 

 Autrefois, VERZY était desservi par un tortillard de la Compagnie des Chemins de fer de la Banlieue de Reims ( C.B.R ).

( Dessin de Didier Simonnet d'après une carte postale d'époque )

 

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>
Haut

La défaite oubliée

Histoire militaire de la France ; campagne de 1814 ( Fère-Champenoise, Saint-Jean-Les-Deux-Jumeaux, Trilport et Meaux ; cohortes de gardes nationaux et compagnies mobiles de canonniers garde-côtes de Napoléon ) ; bicentenaire de 1814 en Brie et en Champagne ; général Farine du Creux ( 1770-1833 ) ; bataille de la Marne de 1914 ( Marais de Saint-Gond ) ; centenaire de la Grande Guerre 1914-1918 ( Meaux et Chauconin-Neufmontiers ) ; campagnes de 1940 et de 1944-1945 ; service historique de la Défense ( SHD ) au château de Vincennes ( Val-de-Marne ) ; Santeny ( Val-de-Marne ) ; notre bonne ville de Yerres ( Essonne ).

Pages

Hébergé par Overblog