Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La défaite oubliée

A quelques kilomètres au sud de CHÂTEAU-THIERRY.

 

_5813-Ch-teau-Thierry--600-.jpg

Le village de Nesles-la-Montagne.


La verte vallée de la Marne.

 et les vignes enchanteresses de la Champagne.

 

Nous avons, bien entendu, à coeur de fouler les champs de bataille de Château-Thierry et de Montmirail sans toutefois fermer les yeux sur les merveilles de la nature bien aidée ici et là par le savoir-faire des hommes, en particulier des vignerons.

 

Ch-teau-Thierry-plan.jpg

 

 

 L'abbé Boitel, dans son Histoire de Montmirail-en-Brie, écrit :

 

"Du haut de la côte de Nesle, Napoléon promène au loin ses regards. Quel spectacle déchirant se présente à lui ! Sa proie lui échappe. Ce qu'il avait prévu se réalise. Il aperçoit, vers Nogent-Artaud, le maréchal Macdonald, qui s'avance avec son petit corps d'armée. Mais qu'a-t-il-fait pour être si en retard ? Il s'est occupé, à La Ferté-sous-Jouarre, à réorganiser sa troupe avec les ressources qu'on lui avait envoyées de Meaux.

Le 12 ( février 1814 ), au matin, il s'est mis à remonter la Marne avec ses 6000 hommes, pour venir s'emparer du pont de Château-Thierry. Mais qu'elle est la douleur de Napoléon ! Il voit les Russes et les Prussiens qui arrivent sur le pont avant Macdonald. Le prince Guillaume de Prusse sort de Château-Thierry avec deux bataillons, pour protéger les fuyards. Napoléon envoie un bataillon de grenadiers de la garde, qui les rompt et les poursuit jusqu'au pont. Mais le prince brûle le pont pour se sauver. Les Français n'ont pu lui faire que 400 prisonniers.

Si Macdonald fût arrivé une heure plus tôt, s'il eut exécuté l'ordre qu'on lui avait donné, ni Russes ni Prussiens n'auraient pu échapper. Ils auraient été tous pris comme dans un filet. On vit plus tard les graves résultats de cette faute.

Les Prussiens, qui avaient eu le temps de franchir le pont, démasquent une batterie de 12 pièces sur la rive droite ; mais dont le feu est éteint sur les huit heures du soir.

Comme les eaux de la Marne sont fort hautes, l'armée française ne peut passer cette rivière et est obligée de s'arrêter sur ses bords."


Château-Thierry, vu depuis le village de Nesles-la-Montagne.

 

Les vignes de Champagne.


CHÂTEAU-THIERRY.

Des images inoubliables transformées par la magie

de la photographie en cartes postales !

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

commentaires

La défaite oubliée

Histoire militaire de la France ; campagne de 1814 ( Fère-Champenoise, Saint-Jean-Les-Deux-Jumeaux, Trilport et Meaux ; cohortes de gardes nationaux et compagnies mobiles de canonniers garde-côtes de Napoléon ) ; bicentenaire de 1814 en Brie et en Champagne ; général Farine du Creux ( 1770-1833 ) ; bataille de la Marne de 1914 ( Marais de Saint-Gond ) ; centenaire de la Grande Guerre 1914-1918 ( Meaux et Chauconin-Neufmontiers ) ; campagnes de 1940 et de 1944-1945 ; service historique de la Défense ( SHD ) au château de Vincennes ( Val-de-Marne ) ; Santeny ( Val-de-Marne ) ; notre bonne ville de Yerres ( Essonne ).

Pages

Hébergé par Overblog