Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La défaite oubliée

FERME DU LUMERON . QUARTIER GENERAL DE NAPOLEON, DOMINANT CHÂTEAU-THIERRY ET LA VALLEE DE LA MARNE.

DSC_5847-Le-Lumeron.JPG


DSC 5828 Le Luméron 600ko

De la ferme de Lumeront, le 12 février 1814, au soir, Napoléon écrit au général Clarke, duc de Feltre, ministre de la guerre, à Paris :

 

" L'ennemi a passé la Marne à Château-Thierry et brûlé le pont ; j'ai été obligé de m'arrêter. Je suis logé près du faubourg de Château-Thierry. J'ai enlevé aujourd'hui à l'ennemi toute son arrière-garde, composée de quatre bataillons russes, trois bataillons prussiens et trois pièces de canon. Tout a été pris, depuis le général jusqu'à la dernière voiture.

Le nombre de pièces que nous avons prises ne doit pas s'éloigner de soixante à quatre-vingts. Le nombre de voitures est immense ; les prisonniers sont 8 à 10000. Le corps de Sacken et d'York ne doit pas être aujourd'hui de 12000 hommes.

Les prisonniers vont être envoyés à Paris. Je désire que vous les fassiez entrer avec un peu de pompe et de manière que le public en soit prévenu.

Je suppose que l'ennemi se porte sur Soissons pour gagner Reims. J'ai donné ordre que Soissons fût mis en état de défense ; ainsi, j'espère qu'il tiendra. L'Aisne est débordé, et ce sera un obstacle de plus pour l'ennemi. Si le mouvement des Autrichiens sur la Seine ne me rappelle pas, j'espère avoir le dernier homme de cette armée.

Si le duc de Tarente ( maréchal Macdonald ) s'était porté de la Ferté-sous-Jouarre sur la rive droite de la Marne, comme il devait le faire, pas un homme n'aurait échappé.

Le général Sacken a été mortellement blessé. Cette armée de Silésie était de beaucoup la meilleure armée de l'ennemi. On peut compter que les Russes ont soixante régiments anéantis. C'était là la consistance de leur armée, car le général Sacken avait sous ses ordres le corps de Langeron ( un émigré français au service de la Russie ). La quantité de fusils qui se trouve sur le champ de bataille est énorme. Il faudrait envoyer de Paris des entrepreneurs et des individus chargés spécialement de les ramasser. On a pris des voitures chargées de fusils ; on a recommandé à l'artillerie de les garder ; mais les paysans en sont avides.

J'ai donné le combat de Champaubert, la bataille de Montmirail et le combat de Château-Thierry en engageant quelques bataillons de ma Garde et la cavalerie de ma Garde. Les dragons se sont couverts de gloire. La vieille Garde a de beaucoup surpassé tout ce que je pouvais attendre d'une troupe d'élite. C'était absolument la tête de Méduse !

Le général Sacken, à Montmirail, s'était joint au général York et espérait la victoire. Malheureusement, j'ai fait venir la division Leval qui n'arrive que ce soir à Vieux-Maisons et qui ne m'aura servi de rien.

Il paraît que le duc de Reggio ( maréchal Oudinot ) n'a point encore la division du général Boyer ; elle devait cependant arriver le 9, et il serait bien important qu'elle fût arrivée.

Il faut que l'artillerie fasse ramasser les pièces dispersées sur le champ de bataille. "


DSC 5832 Ferme du Luméron


Napoleon-au-Lumeron.JPG

Napoléon exécutant la danse de la victoire à la ferme du Luméron.

 

Nous nous arrêtons à l'entrée de la ferme.

CHATEAU-THIERRY--Aisne-5828-Entree-Ferme-du-Lumeron.JPG


Stèle à l'entrée de la ferme.


DSC 5826 Monument 12 fév 1814


DSC 5826 Monument 12 fév 1814 02


Plaque commémorative apposée sur la façade de la ferme.


DSC 5850 plaque Le Luméron 02


DSC_5862-Ferme-du-Lumeron-02.JPG

FERME DU LUMERON.

DSC 5845 Le Luméron

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

La défaite oubliée

Histoire militaire de la France ; campagne de 1814 ( Fère-Champenoise, Saint-Jean-Les-Deux-Jumeaux, Trilport et Meaux ; cohortes de gardes nationaux et compagnies mobiles de canonniers garde-côtes de Napoléon ) ; bicentenaire de 1814 en Brie et en Champagne ; général Farine du Creux ( 1770-1833 ) ; bataille de la Marne de 1914 ( Marais de Saint-Gond ) ; centenaire de la Grande Guerre 1914-1918 ( Meaux et Chauconin-Neufmontiers ) ; campagnes de 1940 et de 1944-1945 ; service historique de la Défense ( SHD ) au château de Vincennes ( Val-de-Marne ) ; Santeny ( Val-de-Marne ) ; notre bonne ville de Yerres ( Essonne ).

Pages

Hébergé par Overblog