Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La défaite oubliée

La Ligne de l'Yerres et la campagne de France, en février 1814.

 

Alors que Napoléon est occupé à vaincre l'armée de Silésie en Champagne, les corps d'armée des maréchaux Oudinot et Victor refluent vers PARIS, sous la pression constante de l'armée de Bohême.

Cette armée progresse lentement vers la capitale, en descendant les deux rives de la Seine.

La position défensive naturelle de l'Yerres sur la rive droite de la Seine n'a pas échappé à l'Empereur.

Elle occupe ses pensées, en particulier le 15 février 1814 :

" L'Yerres doit, à l'heure qu'il est, être débordée, de sorte qu'elle ne doit plus être guéable. "

" qu'en passant la petite rivière d'Yerres, et en occupant les ponts qui conduisent à Brie-Comte-Robert, à Fontenay, et en coupant tous les autres intermédiaires, cette position doit être telle qu'elle doit obliger l'ennemi à employer trois journées pour se mettre en bataille ; or nous serons prêts à le recevoir après-demain 17. "

" Le parti de se retirer derrière l'Yerres et d'éviter les engagements avec l'ennemi est le plus sage. "

" L'Yerres est une rivière débordée et qui n'est pas guéable. Elle peut couvrir l'armée au moins trois jours. Le 17 je serai en mesure d'attaquer. "

" Qu'on se mette donc derrière cette rivière et qu'on coupe les ponts, hormis ceux qui mènent à Brie-Comte-Robert et à Fontenay-Trésigny, qui sont utiles à l'armée. "

De Coubert le 16 février, le maréchal Macdonald, commandant du 11ème corps de la Grande Armée, écrit au major général ( maréchal Berthier ) :

" Les troupes sont établies sur la rivière d'Yeres ( Yerres ) "

A partir de la ligne de l'Yerres, l'Empereur peut attaquer l'ennemi ( vers Mormant puis Nangis ) le 17 février, comme il l'avait prévu deux jours auparavant. 

 

La Ligne de l'Yerres

 

La Ligne de l'Yerres- (Didier Simonnet)--Carte de la Vallé

 

La Ligne de l'Yerres-Ozouer-le-Voulgis (Didier Simonnet)

 

La Ligne de l'Yerres- Didier Simonnet

 

La Ligne de l'Yerres- Le château d'Yerres (Didier Simonnet

 

La ligne de l'Yerres, Yerres, le château.

 

La Ligne de l'Yerres- Didier Simonnet--

 

La Ligne de l'Yerres, pont de Soulins à Brunoy.

 

La Ligne de l'Yerres- Didier Simonnet-

 

La Ligne de l'Yerres- Didier Simonnet---

 

La Ligne de l'Yerres-- Eglise de Boussy

 

La Ligne de l'Yerres, église de Boussy-Saint-Antoine ( Dessin de Didier Simonnet ).

 

La Ligne de l'Yerres- (Didier Simonnet)--

 

La Ligne de l'Yerres, ancien moulin de Rochopt entre Quincy-sous-Sénart et Mandres-les-Roses.

 

la ligne de l'Yerres Moulin de rochopt XVIIIè

 

Moulin de Rochopt au XVIII ème siècle ( Dessin Didier Simonnet d'après gravure ).

 

La Ligne de l'Yerres- (Didier Simonnet)

 

La Ligne de l'Yerres, exposition : Les bleus à la croisée des chemins, 1814-1815.

 

La Ligne de l'Yerres-

 

La Ligne de l'Yerres, COMBS-LA-VILLE.

 

La Ligne de l'Yerres, le pont BRUNE ( 1710 ) Photo Didier S

 

La Ligne de l'Yerres, le pont Brune (1709 ) à Grégy-sur-Yerres ( Photo Didier Simonnet ). 

 

La Ligne de l'Yerres- (Didier Simonnet)-- Soignolles

 

La ligne de L'Yerres, le pont traversant la rivière à SOIGNOLLES-EN-BRIE.

 

La Ligne de l'Yerres- (Didier Simonnet)---

 

La Ligne de l'Yerres- (Didier Simonnet) Le pont des Seigneu

 

La Ligne de l'Yerres, le pont des Seigneurs à OZOUER-LE-VOULGIS.

 

La Ligne de l'Yerres---

 

L'exposition abordait également le thème du dilemme, avec 1815 : le ralliement à Napoléon après son débarquement à Golfe Juan ou la fidélité au serment prêté au roi Louis XVIII.

Le 24 mars 1815, le général FARINE a fait le choix délicat du ralliement à l'Empereur.

Choix délicat en raison de la prochaine guerre contre l'Europe coalisée contre la France et des luttes fratricides entre Français ( Royalistes contre Bonapartistes ).

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - Santeny ( plateau briard )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

La défaite oubliée

Histoire militaire de la France ; campagne de 1814 ( Fère-Champenoise, Saint-Jean-Les-Deux-Jumeaux, Trilport et Meaux ; cohortes de gardes nationaux et compagnies mobiles de canonniers garde-côtes de Napoléon ) ; bicentenaire de 1814 en Brie et en Champagne ; général Farine du Creux ( 1770-1833 ) ; bataille de la Marne de 1914 ( Marais de Saint-Gond ) ; centenaire de la Grande Guerre 1914-1918 ( Meaux et Chauconin-Neufmontiers ) ; campagnes de 1940 et de 1944-1945 ; service historique de la Défense ( SHD ) au château de Vincennes ( Val-de-Marne ) ; Santeny ( Val-de-Marne ) ; notre bonne ville de Yerres ( Essonne ).

Pages

Hébergé par Overblog