Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La défaite oubliée

Afin de nous rendre à Guignes, nous empruntons la route de Troyes, anciennement nationale 19 et faisons un arrêt à Coubert.

 

PLATEAU-BRIARD 8047 Coubert -

 

PLATEAU-BRIARD 8060 Mairie de Coubert

 

PLATEAU-BRIARD 8041 coubert

Eric, toujours à la recherche d'informations, frappe à toutes les portes du village....

 

PLATEAU-BRIARD 8042 Coubert

 Un somptueux château existait à Coubert dont il ne reste plus de trace. Il appartenait au financier Samuel Bernard ( 1651-1739 ) 

PLATEAU-BRIARD 8043 Coubert

  Au XVIIe siècle, le village de Coubert appartenait au baron Nicolas de l'Hospital, capitaine des gardes de Louis XIII, seigneur de Vitry et maréchal de France.

PLATEAU-BRIARD 8044 Coubert

Un sympathique petit restaurant et un peu de couleur dans le village de Coubert.

La pierre de Coubert n'est absolument pas connue pour ses propriétés de teintures, et pourtant, c'est bien connu, la pierre de Coubert teint.

PLATEAU-BRIARD 8048 Coubert

A gauche, la Brie, à droite, la Brie.

Devant nous, derrière nous, la Brie.

Le confin de la Brie se nomme la Brie côtière.

PLATEAU-BRIARD 8049 Coubert

En face de l'église, l'ancienne gendarmerie de Coubert.

PLATEAU-BRIARD 8050 Coubert

On distingue encore l'inscription pratiquement effacée " GENDARMERIE NATIONALE ".

 

PLATEAU-BRIARD 8052 Coubert

Eglise de Coubert.

PLATEAU-BRIARD 8051 Coubert

Eric ne se décourage pas et s'apprète à serrer les mains des habitants.

PLATEAU-BRIARD 8053 Coubert

 

PLATEAU-BRIARD 8054 Coubert

Une maison de Coubert.

PLATEAU-BRIARD 8055 Coubert

 

PLATEAU-BRIARD 8056 Coubert

 

PLATEAU-BRIARD 8057 Coubert

 

PLATEAU-BRIARD 8058 Coubert

 

PLATEAU-BRIARD 8059 Coubert

 

Coubert était autrefois desservi par le chemin de fer de la Bastille, appelé aussi le " TRAIN DES ROSES ".

La rose était, en effet, une des principales activités économiques de la région. C'est au moyen du chemin de fer que les rosiéristes expédiaient leurs productionsGare-de-Coubert--.JPG jusqu'à Paris. .

Le chemin de fer a depuis longtemps disparu du plateau Briard, remplacé par des bus, d'où le nom " La Brie bus ".

 

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - Villes et villages de France

Après SANTENY, nous nous rendons à BRIE-COMTE-ROBERT, à la recherche de la tombe du général-baron Baltus (1766-1845).

 

Brie-Comte-Robert

Brie-Comte-Robert, parvis de l'église Saint-Etienne.

 

PLATEAU-BRIARD 7870 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7871 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7876 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7873 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7874 Brie

 

 

PLATEAU-BRIARD 7881 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7883. bRIE

 

PLATEAU-BRIARD 7886 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7887 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7889 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7895 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7894 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7899 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7900 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7901 Brie

 

PLATEAU-BRIARD 7904 Brie

Brie-Comte-Robert, façade de la chapelle Saint-Eloi de l'ancien Hôtel-Dieu.

 

PLATEAU-BRIARD 7771 Brie

Cimetière de Brie-Comte-Robert, tombe du général Baltus.

 

PLATEAU-BRIARD 7769 Brie

Ici repose Bazile Guy Marie Victor baron de BALTUS Lieutenant Général d'artillerie.

 

PLATEAU-BRIARD 7786 Brie

 

Nous espérons qu'à l'occasion du bicentenaire de la campagne de France de 1814, BRIE-COMTE-ROBERT accordera un peu d'attention à ce général ignoré et à sa propre histoire militaire.

 

A ce propos, nous citons un extrait de la lettre datée du 19 mars 1814 que le commandant de la place de BRIE-COMTE-ROBERT ( chef de bataillon BELLANGER ) a écrit au maréchal BERTHIER, major général de la Grande Armée de NAPOLEON :

" Mon prince ( BERTHIER était prince de Neuchâtel et de Wagram )

J'ai l'honneur d'informer V.A.S. ( votre altesse sérénissime ) des différents déplacements qui ont eu lieu les 14, 15. 16, 17 & 18. de ce mois dans cette place. Il est passé le 14, un détachement du 58.eme Regt ( 58ème régiment ) de ligne, fort de 8. officiers et, 35. sous off. ( sous-officiers ) et soldats ; Un convoi de 50 vaches commandé par le brigadier Regnaud de la compagnie Devanteaux.

Le 15. un détachement du parc d'artillerie fort de 18. sous off. et soldats et 33. chevaux, commandé par Mr. Damp. Un convoi de 50 vaches commandé par le brigadier Bernage de la compagnie Devanteaux. Un convoi de trois voitures chargées de pain. Le 16, un détachement du 7ème Bon. ( bataillon ) du 29. ( 29ème  ) Regt. d'infanterie légère fort de 13. officiers et 617. sous officiers et soldats ; Un convoi de 50. vaches commandé par st. ( sieur ) Grosbois brigadier de la compagnie Devanteaux ; Le 17. un détachement de tirailleurs de la jeune garde, fort de 8. officiers et 800. sous officiers et soldats commandé par Mr. Pêche ; Un convoi de 150. vaches conduit par un brigadier de la compagnie Devanteaux ; Le 18. un détachement d'artillerie composé de 2. maréchaux des logis 136. sous officiers et soldats et 249. chevaux commandé par Mr. Trompette adjudant major. Un convoi de 27. voitures chargées de pain commandé par Mr. Martin lieutenant et un autre convoi de 9 voitures chargées de pain, et une d'eau de vie commandé par Mr. Arruigue.

Tous ces différents convois et détachemens se rendant à l'armée "

 

Par l'intermédiaire du bureau du mouvement de la 3ème division du ministère de la Guerre, le ministre en charge de ce ministère ( général CLARKE, duc de Feltre ) donne des ordres, le 23 mars 1814, au chef de bataillon BELLANGER :

" Monsieur, je vous adresse ci-joint un modèle d'Etat pour servir à établir la situation des troupes en garnison dans la place de Brie Cte. Robert ainsi que de celles de passage, que vous devez me faire parvenir tous les 5. jours,

Je vous prie, Mr. de vous y conformer. "

 

Les lettres de BELLANGER et du ministre de la Guerre sont consultables, dans leur intégralité, au service historique de la Défense situé dans le château de VINCENNES ( Val-de-Marne ).

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - Villes et villages de France

Pour notre 20ème balade, nous nous rendons à Santeny, commune du Val de Marne et de la Brie, située dans la vallée du Réveillon, à la recherche de la tombe du général Farine du Creux.

 

Santeny ( Val-de-Marne )..........................-copie-1

 

 Santeny ( Val-de-Marne )................................... 

 Santeny ( Val-de-Marne )......................

 

Santeny ( Val-de-Marne )..................................

 

Santeny ( Val-de-Marne )................................

 

Santeny ( Val-de-Marne )..........................-copie-4

 

Santeny ( Val-de-Marne )..........................-copie-3

 

Santeny ( Val-de-Marne )........................

 

Santeny ( Val-de-Marne )..........................-copie-2

 

Santeny ( Val-de-Marne )................

 

Santeny ( Val-de-Marne )..............................

 

Santeny ( Val-de-Marne ).................... 

 

Santeny ( Val-de-Marne )..................

 

Santeny ( Val-de-Marne )..............

 

Santeny ( Val-de-Marne )..........

 

Santeny ( Val-de-Marne )............

 

Santeny ( Val-de-Marne )

 

Santeny ( Val-de-Marne )....

 

Santeny ( Val-de-Marne )........

 

Santeny ( Val-de-Marne )......

 

Visite au cimetière de Santeny.

Cimetière de Santeny..

 

Cimetière de SANTENY ( Val de Marne ). Tombe du Général Pierre Joseph Farine Du Creux, héros du mémorable siège de Dantzig et de la célèbre bataille de Waterloo. 

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - Santeny ( plateau briard )

La défaite oubliée

Histoire militaire de la France ; campagne de 1814 ( Fère-Champenoise, Saint-Jean-Les-Deux-Jumeaux, Trilport et Meaux ; cohortes de gardes nationaux et compagnies mobiles de canonniers garde-côtes de Napoléon ) ; bicentenaire de 1814 en Brie et en Champagne ; général Farine du Creux ( 1770-1833 ) ; bataille de la Marne de 1914 ( Marais de Saint-Gond ) ; centenaire de la Grande Guerre 1914-1918 ( Meaux et Chauconin-Neufmontiers ) ; campagnes de 1940 et de 1944-1945 ; service historique de la Défense ( SHD ) au château de Vincennes ( Val-de-Marne ) ; Santeny ( Val-de-Marne ) ; notre bonne ville de Yerres ( Essonne ).

Pages

Hébergé par Overblog