Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La défaite oubliée

  MONTMIRAIL-EN-BRIE.

 

5-eme-voyage--.JPG

 

Après la ferme de la Haute épine, le village de l'Epine-aux-Bois, le monument commémoratif du Tremblay, nous partons à la découverte de Montmirail-en-Brie.

 

Montmirail-02.JPG 

 

Montmirail-rue-principale-02.JPG 

 

Montmirail--02.JPG

 

 

Montmirail-maison-de-ville-02.JPG

 

 

Montmirail-maison-de-ville-02-copie-1.JPG

 

 

Montmirail---02.JPG

 

 

Montmirail-.02.JPG

 

 

Montmirail---02-copie-2.JPG

 

 

Montmirail----02.JPG

 

 

Montmirail-----02

 

 

Montmirail_02.JPG

 

 

Montmirail--.02.JPG

 

MONTMIRAIL : Place de l'église, une maison dont la façade est criblée d'impacts de balles...

 

Montmirail-impacts-de-balles02.JPG

 

 

Montmirail-impacts-de-balles-02.JPG

 

 

Montmirail---Marne---L-eglise-02.JPG

 

MONTMIRAIL : L'église.

 

Montmirail.02.JPG

 

 

Montmirail__02.JPG

 

  Montmirail-rue-principale-02-copie-1.JPG

 

 

Montmirail--02-copie-1.JPG 

 

Montmirail-le-chateau-02.JPG

 

MONTMIRAIL : Le château.

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

La Haute Epine, l'Epine-aux-Bois, le hameau du Tremblay : des noms qui sont simplement des noms pour vous mais qui, pour nous, font revivre, avec émotion, la campagne de France, la fameuse bataille de Marchais-en-Brie connue sous le nom de bataille de Montmirail.

 

L'abbé Boitel cite à plusieurs reprises le hameau du Tremblay :

"Napoléon saisit d'un coup-d'oeil tout le système d'opérations du général russe ( Sacken ), et forme en conséquence son plan d'attaque. C'est l'aigle qui s'apprête à fondre sur sa proie. Il voit qu'il a tous les désavantages du terrain ; mais il saura en triompher. Il range également son armée du midi au nord ; seulement, il ne peut lui donner la même profondeur que les généraux alliés. Sa première colonne touche Villefontaine, Coulgis, le Tremblay, Coulais et les Bois-Clos ; la seconde est sur un terrain solide, sur la vieille route de Château-Thierry ; et la troisième occupe la route de Montmirail, jusqu'au hameau de Bailly et de Ville-Moyenne.

Napoléon s'applique avec un soin extrême à dresser ses batteries. L'artillerie lui sera du plus grand secours pour débusquer l'ennemi de ses positions redoutables.

Il place une batterie de 3 pièces au lieudit les Saute-à-Pieds, au bois du Chemin, entre la vieille route de Château-Thierry et la route impériale N°33, de Paris à Châlons ; une batterie de 3 pièces au coin du clos Parichault, au nord du hameau du Tremblay, pour tirer sur l'ennemi embusqué dans le nord de Marchais ; une batterie de 3 pièces dans le clos Jeannette, au midi du bois du Tremblay, faisant feu sur l'ennemi retranché dans la ferme de la Cour-d'Airain ; une batterie de 2 pièces, au midi du chemin du hameau de Coulgis à Marchais, tirant sur l'ennemi réfugié dans une maison détachée, au midi de Marchais ; une batterie de 4 pièces, à la butte de Coulais, sur la route impériale N°33, de Montmirail à Paris, pour foudroyer les ennemis cachés dans l'église, dans le clocher, dans les rues creuses." ( Histoire de Montmirail-en-Brie )

Stockage-photos-du-blog-1616-03.JPG

 

 

Marchais-en-Brie--le-Tremblais.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1615.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1611-02.JPG

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

 C'est un petit village de quelques maisons regroupées autour de la mairie et de l'église Saint Cyr - Sainte Julitte, de curieuse allure, car il n'en reste que son clocher et des vestiges.

 

 En partie restaurée dans les années 1980, cette Notre Dame des courants d'air date du XII ème siècle.

 

 Bien qu'inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques au début du XX ème siècle, l'édifice mal entretenu s'écroula en 1947.

 

 Seul le clocher fut épargné, comme en témoignent encore aujourd'hui nos relevés photographiques.

 

 

Stockage-photos-du-blog-1594-L-epine-aux-bois.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1606-02.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1605-02.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1595-L-epine-aux-bois.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1592-L-epine-aux-bois.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1596-L-epine-aux-bois.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1586-L-epine-aux-bois-02.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1585-.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1587-L-epine-aux-bois.JPG

 

 

L-eglise--.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1588-L-epine-aux-bois.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1589-L-epine-aux-bois.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1603-.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1609-02.JPG

 

 Une élégante demeure à la sortie du village.

 

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

 Ce 25 mars, date anniversaire de la "défaite oubliée", nous vous invitons à notre cinquième voyage à travers la campagne champenoise.

 

 De par notre présence sur le champ de bataille de Fère Champenoise, nous voulons, aujourd'hui, célébrer la mémoire des combattants du 25 mars 1814, des gardes nationaux sous les ordres du général Pacthod.

  

La nature encore endormie, le printemps semble avoir du mal à se réveiller.

 

 Sous un ciel brouillé, nous traversons des villages déserts ou désertés. 

 

5-eme-voyage-02.JPG

 

 Notre première étape aujourd'hui : La Ferme de la Haute Epine, située entre Viels-Maisons et Marchais en Brie.

 Stockage-photos-du-blog-1581-Hte-Epine.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1582-Hte-Epine.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1578-Hte-Epine.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1574-Hte-Epine.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1575-Hte-Epine.JPG

 

 

Stockage-photos-du-blog-1579-Hte-Epine.JPG

 

Voir les commentaires

Published by Didier Simonnet et Eric Poisson - - La campagne de France

La défaite oubliée

Histoire militaire de la France ; campagne de 1814 ( Fère-Champenoise, Saint-Jean-Les-Deux-Jumeaux, Trilport et Meaux ; cohortes de gardes nationaux et compagnies mobiles de canonniers garde-côtes de Napoléon ) ; bicentenaire de 1814 en Brie et en Champagne ; général Farine du Creux ( 1770-1833 ) ; bataille de la Marne de 1914 ( Marais de Saint-Gond ) ; centenaire de la Grande Guerre 1914-1918 ( Meaux et Chauconin-Neufmontiers ) ; campagnes de 1940 et de 1944-1945 ; service historique de la Défense ( SHD ) au château de Vincennes ( Val-de-Marne ) ; Santeny ( Val-de-Marne ) ; notre bonne ville de Yerres ( Essonne ).

Pages

Hébergé par Overblog